Les Frères Scott - Séries télé - Ados.fr

Les Frères Scott

3855

Pourquoi adore-t-on autant les séries ? C'est plus rapide à voir qu'un film Elles ne durent que 50 min environ (sauf Sherlock,...

Le look de la semaine : Sophia Bush rock'n'roll pour faire des courses !     Pour la star, il faut être stylée même lorsque l'on va...

Focus : 4 choses à savoir sur Jeffrey Dean Morgan, la nouvelle recrue de The Good Wife *Il a brisé le cœur de Katherine Heigl Enfin, plus précisément...

Bethany Joy Lenz : l'actrice des Frères Scott rejoint la nouvelle série de Shonda Rhimes Bethany Joy Lenz , qui s'est fait connaître en jouant Haley dans les 9 saisons de la...

Présentation de la série

Présentation de la série

"Tree Hill", un nom tranquille, dans la sérénité des arbres et des collines. Mais la vie de ses habitants n'est pas toujours calme. Quand leur équipe de basket joue un match, ils s'agitent. Les rencontres et l'enthousiasme sportifs ne sont pas les seuls événements perturbateurs. Dan Scott, le mal personnifié, est là pour bouleverser toutes les existences qu'il croise ou qu'il occupe. Sa famille est la première victime de sa perversité égocentrique. Lucas, son fils, né d'un amour de lycée, a eu moins de prix que la bourse universitaire lui permettant d'approcher de ses rêves de basketteur professionnel. Alors encore dans le ventre de sa mère, Lucas a été abandonné par ce père indigne. Dans une autre vie, mais dans la même ville, et avec le même géniteur, Nathan connaît le confort, le luxe et la présence du père. Sa vie doit être facile tant il déborde d'arrogance. Mais derrière la suffisance, il y a les failles, l'insécurité : Nathan doit supporter le dur fardeau du passage de flambeau. Il doit poursuivre les rêves paternels sur les terrains de basket. Il doit subir la pression, l'exigence de la fierté. Dan n'est pas le seul à bousculer les (demi-) frères Scott : l'adolescence ajoute ses doutes, amoureux, professionnels, etc.

Lucas est réservé, Nathan est sûr de lui, populaire. L'un voit sa mère travailler dur pour subvenir à leurs besoins, l'autre, soumis à la carotte et au bâton, est récompensé par de l'argent sorti de la poche paternelle. Ils n'ont rien en commun, sinon le même père et la passion du basket. Les paniers et les dribbles, mais surtout Withey, le coach des Ravens, vont les lier. Les frères ennemis deviennent coéquipiers, mais ils se comportent comme des adversaires. Sur le terrain, Nathan se livre à un duel pour remporter la fierté de Dan, qui joue, toujours de manière stratégique et immorale, à exacerber la jalousie et à faire naître les complexes. Lucas, qui ne veut pas devenir comme Dan, lutte avec lui-même, avec ses peurs : il craint de mettre les pas dans les pas de son père en portant le maillot de l'équipe du lycée de Tree Hill et en marquant.

En dehors du gymnase, les frères Scott poursuivent le duel pour le coeur d'une belle. Peyton Sawyer, la petite amie de Nathan, fait de l'effet à Lucas, et c'est réciproque. La pom-pom girl, qui cache d'autres talents que la danse et l'agitation de pompons, se sent tout de suite connectée à ce sportif humble et réfléchi. Haley, la meilleure amie de Lucas, la brillante élève, n'est pas insensible au charme du petit ami évincé, malgré ses airs de cancre. L'amour et l'amitié tournent, se déplacent dans le cercle comme au jeu de la bouteille. Brooke, la sexy et pétillante cheerleader, la « best friend » de Peyton, assiste, et même participe, aux nouveaux pincements de coeur ou aux désillusions.

Les adolescents de Tree Hill se posent des questions existentielles sur leur identité, leurs liaisons, leurs études, leur sexualité, etc. Les adultes, qui leur servent de soutiens, mais les ébranlent aussi parfois, n'ont pas moins d'interrogations. Karen, la mère de Lucas, qui a été abandonnée par Dan, alors qu'elle était enceinte, a des incertitudes, des regrets, et même de la rancune, malgré son tempérament optimiste et joyeux. Deb, la mère de Nathan, qui a rencontré Dan à la fac, a tout pour mener une existence dorée. Elle est pourtant malheureuse et se demande comment en finir avec la tyrannie de mari.

Les Frères Scott, c'est une illustration du tourbillon de la vie, avec ses hauts et ses bas. Dans le vent des collines et des arbres, tout se mélange : la moralité et l'immoralité, les couples, etc. La série décrit avec justesse les bons moments et les passages à vide de l'adolescence. Lucas, le basketteur littéraire, livre d'une citation finale la morale et écrit comme un journal intime. Comme dans la série Dawson, fréquentée par Chad Michael Murray et Hilarie Burton, on est au coeur des sentiments. Micro, le commentateur sportif, le Thierry Roland de Tree Hill, est un pro des bons sentiments, mais il est plus attachant qu'irritant. Dans Les Frères Scott, les mauvais sentiments ont aussi la part belle : les coups bas se multiplient, apportant un dynamisme et un piment supplémentaires à la vie des lycéens qui donnent, en matière de pardon, souvent le bon exemple aux adultes emprisonnés dans leur passé et ses erreurs.



Pour discuter, réagir et donner votre avis sur la série, c'est sur le forum Les Frères Scott que ça se passe... Go !

Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
HDETLtPcjzZo
Il y a 1 an 4 mois Signaler ce commentaire
All of these articles have saved me a lot of heeahcads.
DelkySone
Il y a 2 ans 12 mois Signaler ce commentaire
=
zhxgbmqlm
Il y a 3 ans 8 mois Signaler ce commentaire
=
pedguedix
Il y a 3 ans 8 mois Signaler ce commentaire
=
  • 1
  • 1
  • viewer shake it up
    1
  • viewer icarly
    1
  • dossier
    1
  • Tous les clips
Forums Public Ados