Desperate Housewives : succombez, c'est recommandé !

Desperate Housewives : succombez, c'est recommandé !

06 février 2006
A Wisteria Lane, banlieue paisible et huppée des Etats-Unis, les pelouses sont tondues et les visages engageants. Mais gare aux masques et aux apparences trompeuses. Dans «Desperate Housewives», diffusé sur Canal + et bientôt sur M6, les 'femmes au foyer désespérées' ont l'air brillantes et assurées. Mais leur quotidien est-il toujours reluisant ? Que cache le suicide de la voisine et amie Mary Alice Young ?
Marc Cherry, créateur à succès de la série Les Craquantes, trois délicieuses grand-mères à la langue bien pendue, avait perdu sa baraka. Il ne la retrouve pas au casino, mais au tribunal. Un procès et une révélation lui donnent le déclic et les clefs de la réussite. Une maman est accusée du meurtre de ses enfants. La mère du scénariste émet un jugement en forme d'aveu : cette femme n'est pas la seule à avoir connu la détresse, elle aussi s'est déjà sentie totalement dépassée, perdue. Ni une ni deux, l'auteur rajeunit ses héroïnes, se met à écrire pour ces femmes submergées, ces ménagères de moins de cinquante ans que la télé convoite sans jamais leur parler d'elles, de leur vie de tous les jours, de la complexité de la femme aux fourneaux écartelée entre l'amour de son foyer et ses espoirs professionnels. Le paradoxe n'entraîne pas les portraits les plus valorisants, mais il permet un scénario original, le dépassement des clichés et toute la palette de rires, plus ou moins sous cape, plus ou moins avouables. Les chaînes, même les plus aventureuses, leur claquent la porte, mais la plus désespérée, ABC, en mal de succès, ne peut qu'accueillir les Desperate Housewives.

Dès le générique, le ton est donné. Tout est beau, tout est abondant, mais le Paradis est l'univers du péché et de la tentation. La pomme écrase Adam et annonce la domination féminine. La pin-up titille le très austère W.A.S.P., et son épouse se retrouve en boîte, dans un espace aussi étroit que son esprit. La cuisinière prépare la soupe et les amours du soap opera donnent dans le beurre noir, les poings ou l'œil poché. A Wisteria Lane, les vices font la vie et les femmes ont le pouvoir.

S'ouvrant sur un fait-divers dramatique, le suicide de Mary Alice Young, Desperate Housewives combine triomphalement les éléments de tous les succès. Les raisons mystérieuses de l'acte désespéré orientent l'histoire des quadragénaires, ou presque, plus que bien conservées, vers la série policière. La voix-off de la morte, son regard depuis l'au-delà, son œil qui transperce les cloisons et les esprits, donnent dans le fantastique. Les multiples gaffes de Susan Mayer, les diableries des chères petites têtes rousses de Lynette Scavo, l'amant dans la baignoire et les buissons de Gabrielle Solis ou encore la politesse aux accents déplacés de Bree Van de Kamp, et ses pulsions inquiétantes sous sa frustration au sourire crispé, font une comédie à l'humour souvent grinçant. Derrière la vie exemplaire de chacun se cache des secrets enfouis, prêts à refaire surface à tout moment. Univers de voisinage où tous s'épient, de corbeau et de délation, Wisteria Lane est loin de la tranquille petite bourgade. La femme glamour et sexy pimente son ménage de tromperies, de scènes et de linge sale à dépoussiérer. Les répliques sont cinglantes : «Sexe turgescent n'a point de morale», «Les flasques ne valent pas mieux», «J'ai acheté un fusil quand les conférences de Rex ont débuté, pour qu'il sache que sa femme chérie avait un flingue chargé». Mais derrière la dérision, accentuée par un ton direct ou pincé, et le spectaculaire climat de dénonciations et d'enquêtes, il y a les drames trop silencieux, entre quatre murs trop épais, de M. et Mme Tout-le-monde.

Partons, bientôt sur M6, à la découverte d'autres révélations capitales et suivons Teri Hatcher, Felicity Huffman, Marcia Cross, Eva Longoria et Nicollette Sheridan, dans cette critique talentueuse de la société contemporaine qui attire les Golden Globes et les téléspectateurs. Infidélité, luxure, avarice, etc. : qui pourrait résister à la tentation, surtout quand elle a de belles jambes, de la dentelle et une chevelure qui le vaut bien ?

Crédit photo : © Canal Plus

Avant d'oser t'aventurer dans le coin de Wisteria Lane, va sur le Forum Télévision et Séries

Par Hélène Baratte |
  dernière mise à jour : 06 février 2006

Les news Télévision

Quel âge a Matthieu Delormeau ? Vous risquez d’être surpris ! Petit nouveau de la bande de Touche pas à mon poste , Matthieu Delormeau a eu le droit...

Vidéo : Matthieu Delormeau réclame 2 000 euros par jour pour animer TPMP ! Hier, dans son émission Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna  avait...

The Voice fera son grand retour sur TF1 le… C’est l’une des émissions les plus attendues chaque année. The Voice...

X-Files: Découvrez la première minute de la saison 10! (VIDEO) X Files réouvre ses portes de l'étrange pour une dixième saison. Alors que...

Vos commentaires sur Desperate Housewives : succombez, c'est recommandé !

  • Tous les clips
Forums Public Ados